VENDREDI 1er  NOVEMBRE 20H30
Théâtre du Casino d'Ax Les Thermes
“Suites de Bach”  
Thu Van Lesburgueres / violoncelle
 et les danseurs de la compagnie R2
-------------------------- 
TRACES D'EUX
Création  / Contemporain / Projet participatif
Chorégraphie collective
Pièce chorégraphique pour 2  danseurs et un collectif d‘amateurs 

Travail de création avec la population et la compagnie amateur
Travail de création réalisé lors d’un stage de danse en contemporain et
 en Hip hop dispensé par Stéphane Ripon et Matthieu Millot.
Chaque mouvement laisse une empreinte, une trace. Qu’elles soient visuelles, auditives ou imaginaires,  le travail de recherche s'articulera autour du “dessin” que laisse le mouvement.

ELLE’S
Chorégraphie de Stéphane Ripon 
Compagnie R2
Avec Amandine JOLLANS et Claire HERMASZEWSKI
Pièce chorégraphique pour deux danseurs,  ELLE’S révèle des clichés qui ressemblent plus à des négatifs imaginaires qu‘à la réalité monochrome d'un quotidien orchestré par la répétition des tâches.
La peur, le regard, la confrontation, le contact, le corps, la domination sont autant de sujets qui nourrissent  un vocabulaire chorégraphique original. Ce duo n’a d’autres objectifs que de questionner un quotidien.
ELLE’S n’est qu’une extrapolation, une déformation, une projection d’une situation réelle. C’est se retrouver dans un lieu où tous les paradoxes se côtoient. D'un silence, confondu au milieu d’un vacarme étouffé, naît une chorégraphie intimiste qui laisse place à toutes les initiatives…
Dans la continuité du travail de recherche autour de la pièce « Et si », diffusée à 70 reprises , Elle’s  est une réadaptation au féminin d’un duo intimiste qui traite des relations quotidiennes entre deux femmes dans un environnement identifié et codifié : un bureau. Le décor réduit à l’essentiel, une table et deux chaises, autorise une transposition imaginaire dans d‘autres lieux.
Cette chorégraphie est conçue pour deux interprètes, les rôles sont interchangeables. 
L’objectif est de décrire une situation et non le rapport entre deux personnages. Entrer dans ce « bureau imaginaire », c’est se retrouver dans un espace clos, parfois silencieux ou bruyant.
L‘objectif est ici d’interroger un quotidien où chaque geste, chaque regard ont leur importance. Les situations rencontrées, parfois légères, traitent clairement des rapports codifiés que pourraient rencontrer et supporter deux employés de bureau. Au travers des interdits, la signification et l’interprétation du geste sont parfois perturbantes, amusantes ou blessantes. Toujours à la limite du supportable ou de la bienséance, le jeu de chaque protagoniste perturbe  les mises en situation rencontrées.
Back to Top